in Records, Web

Envoyé Spécial

Le reportage a été diffusé, jeudi dernier en première partie de soirée, sur France 2.
C’était ma première apparition sur le petit écran, et évidemment, j’appréhendais : le montage d’une part, et le résultat, la crédibilité, ma tête, mes propos etc.

C’était bien. J’ai parlé plus de deux heures au total avec le journaliste qui me submergeait de questions. Il en reste à peine quelques minutes. C’est la télé. Ce media que je croyais en déclin, offre pourtant une visibilité étonnante. Les compteurs ont explosé. Ils continuent d’exploser.

Je me suis bien évidemment retrouvée au centre du houleux débat des pro-hadopistes et des contre-hadopistes. Je l’ai certainement un peu cherché, et cette grosse exposition médiatique devait évidemment faire surgir des animosités.
Tout cela malgré moi, car je n’ai pas particulièrement envie de débattre sur le sujet qui mène inévitablement à une impasse. Pour moi, cette loi a le mérite de proposer quelque chose, qui ne réglera sans doute pas tout, mais qui permettra d’encadrer une dérive et encouragera les internautes à prendre conscience d’un problème, à les responsabiliser. L’offre légale existe, elle est imparfaite, mais elle existe, il faut lui faire confiance et la développer, l’améliorer, et l’adapter à la demande.

A cette prise de position assez souple et somme toute peu revendicative, il y a nombre de détracteurs qui continuent de défendre un internet libre, paradis de la culture et du partage.
Internet est un medium formidable, mais qui souffre aujourd’hui de son immensité et de sa position de no-laws-land.
Internet est devenu un sur-medium, une instance qui surpasserait étrangement toutes les autres.
Je ne comprends pas bien ce statut, surtout lorsqu’il s’agit de culture. Internet n’est pas un véritable lieu de culture, comme peuvent l’être une bibliothèque, un musée, ou une salle de spectacle. C’est une immensité virtuelle, où tout existe, le pire et le meilleur (quoique ce dernier étant souvent plus difficile à trouver). C’est à chaque individu de faire ses choix. L’excès de données et d’informations disponibles sur internet oblige au discernement, mais beaucoup se contentent de prendre ce qui est disponible; boulimiques et écœurés de leurs 8 disques durs remplis de mp3, ils s’en remettent alors aux acteurs de la musique et les accusent d’être responsables du déclin de la qualité des produits culturels.

Il y a autre chose que j’ai constaté suite à cette intervention télévisée. Les problématiques des artistes et des acteurs du métiers de la musique sont très mal connues des internautes.
Beaucoup consomment de la musique et prétendent avoir fait des découvertes grâce au téléchargement. Cela continue de m’étonner, car une découverte implique que l’on est plus ou moins passif, comme lorsqu’on écoute la radio, alors que lorsque l’on télécharge on est évidemment actif, puisque l’on fait cette démarche de télécharger un contenu qui nous intéresse. Difficile pour moi d’imaginer la découverte et la part de hasard là-dedans, mais sans doute me trompé-je.

L’artiste est considéré comme une sorte d’archange décérébré, vivant d’amour et d’eau fraîche dans un monde sans contrainte qui ressemble étrangement au paradis. Aussi, quand il prend la parole, c’est extrêmement gênant, et si il exprime clairement une opinion, c’est pire encore. Enfin, si il ose parler d’argent, il a évidemment vendu son âme au diable. Mais un diable un peu différent de celui du rock and roll, sinon c’est incohérent, bien-sûr.

Les producteurs sont tous de méchants gros messieurs avec des cigares qui exploitent les artistes naïfs (et décérébrés) et qui veulent faire durer un modèle économique en déclin pour continuer de payer leur chauffeur et leurs divers excès, qui s’accrochent désespérément au CD comme l’unique moyen de remplir leur coffre fort de billets, au détriment des angelots-artistes toujours décérébrés, évidemment.

En résumant, et en se projetant dans le futur, on obtient quelque chose du genre :

A l’artiste donc d’enregistrer son disque dans sa salle de bain avec un sm58 et tout son talent, à lui de le mixer avec cubase (cracké?) sur son PC à 500 euros, à lui ensuite de diffuser massivement ses mp3 sur le net pour se faire connaître et faire monter le buzz (!). Il faut aussi qu’il garde espoir assez longtemps, et qu’il soit totalement passionné et dédié à son art. Si il peut se contenter d’un repas par jour, bien sûr c’est mieux. Il est possible qu’il n’ai pas vraiment le choix, sauf si il prend un job à côté, ce qui est une bonne solution et certainement ce que feront tous les artistes dans un futur proche.

En parallèle, il doit se produire sur scène (tout seul? ou avec son ordinateur), mais sans musiciens parce que cela coûte cher, ou alors avec des gens qui jouent juste pour le plaisir et qui ne souhaitent pas être payés (cela pourra être des gens rencontrés sur le lieu de travail de l’artiste), il gravera au préalable des disques avec son cher pc, imprimera une pochette avec son sang en guise d’encre rouge (le rouge c’est assez voyant et très vendeur), et vendra son disque 5 euros (ou moins si possible) à la sortie des concerts.
Encore faut-il qu’il y ai du monde aux concerts, mais le buzz sur internet aura évidemment aidé à la reconnaissance de l’artiste et les rades pourris seront pleins d’admirateurs transis, avides de culture, et prêts à acheter le cd de l’artiste, pour son seul bénéfice.

On peut difficilement rêver mieux.

L’artiste est donc désormais totalement autonome, grâce à la technologie actuelle, aux outils de communication qu’offre internet. Il n’a besoin de personne pour se faire connaître du grand public. Il n’a surtout pas besoin d’un producteur pour financer son projet (qui on l’a vu ne coûte rien, au profit de la créativité et de la qualité), et pour l’aider à toucher les medias, pour se développer, lui donner des conseils, le faire progresser. L’artiste est totalement affranchi de ces contraintes. Il n’a plus besoin d’intermédiaire.

Sa passion aveugle et sa débilité sont sa force, dans un monde où les habitudes de consommation ont profondément changé.

N’est-ce pas formidable?

Pam.

Write a Comment

Comment

25 Comments

  1. Belle plaidoirie Maître.

    Je reconnais que j’ai plutôt l’habitude de pomper sur le net en me disant : “comme ça si je n’aime pas, cela ne m’aura pas coûté un rond”. Malheureusement, si j’aime je garde sans participer financièrement à la création de la musique qui me fait vibrer. Je n’en ai jamais été très fier et je ne dis pas que je ne le ferai plus jamais.

    Par contre j’ai téléchargé légalement “Don’t help me” après avoir vu envoyé spécial. De ça j’ai été fier. Serais je sur le chemin de la rédemption ? Merci envoyé spécial ? Merci Hadopi ? Merci Pamela Hute ?

    Plus sérieusement, je n’ai jamais imaginé les producteurs comme d’adipeux fumeurs de havanes ou les artistes comme des êtres éthérés. Je crois simplement que la plupart des gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et s’approprient votre musique en estimant être de bonne foi : après tout ils l’aiment bien cette musique ; c’est un peu la leur puisqu’ils s’y reconnaissent.

    Je sens que je suis en bonne voie. Pamela, dis seulement un mot et je serai guéri ! Je chante tes louanges aux quatre coins de mon monde et je ne serai pas celui à cause de qui ton album ne sortira pas.

    Je tâcherai de faire de cette politique une habitude.

    Vevoche

  2. Conclusion: Le piratage sauve les artistes de la secte Apple.

    Pas mal en fait.

  3. Belle caricature, pam.

    C’est bizarre, moi, je n’ai pas du tout lu la même chose que toi sur les commentaires de dailymotion…
    Vidéo (et donc les commentaires qui vont avec) qui a mystérieusement disparue…

    Belle démonstration de ce qui arrive quand on donne le pouvoir à quelqu’un de couper la liberté d’expression aux autres… surtout quand ce sont des commentaires argumentés qui dérangent la personne en question, car ça la contredit.

    Du coup, je comprends mieux ton point de vue, maintenant.
    Mais tout de même :

    Non, non et encore Non… Internet n’est pas un “no-laws-land”, ou “un lieu de non-droit” pour garder la formule originelle.
    Les lois s’appliquent entièrement sur Internet. Toutes les lois qui régissent no vie depuis longtemps sont tout aussi valables sur Internet.

    À cela, il y a deux solutions : Soit le fait que Sarkozy et le gouvernement (et donc en l’occurrence majoritairement UMP) répètent une chose inlassablement fonctionne, et fini par se ranger dans la tête des gens comme une évidente réalité, même si c’est une absurdité absolue comme ici.
    Soit tu as conscience que c’est une pure annerie, mais que tu utilises quand même pour appuyer tes propos et justifier tout et n’importe quoi, en l’occurrence, là, on parle bien du pire n’importe quoi.
    Et dans ce cas, si c’est cette deuxième solution, c’est encore bien plus grave que je ne le pensais.

    Pour finir rapidement, c’est encore une méconnaissance totale des technologies (ou une malhonnêteté) que de dire qu’un téléchargement est nécessaire actif. Il ne l’est pas plus et pas moins qu’un un achat de CD dans un magasin.
    Tu peux télécharger quelque chose sans n’es jamais écouté ni vu la dite chanson ou le dit film ou le dit reportage.
    Tout simplement par bouche à oreille, quelqu’un te dit “tiens, t’aimes ça toi ? Ben teste ça, tu devrais adorer.” ou encore par les recommandations sur les milliers de sites (amazon, par exemple, la fnac, ou encore imdb et allociné, etc etc) “Tu aimes ça ? Tu aimeras ça”, ou encore par les forums de discussions.
    Pour finir, il y a la découverte par pur hasard (un nom de chanson ou de groupe t’attire pour X raisons… un groupe a fait une reprise d’une chanson que t’adores…)
    Ou encore, si quelqu’un partage plusieurs choses que tu aimes, et qu’il en a quelques autres que tu ne connais ni de nom ni d’écoute, tu te dis “tiens, à découvrir, j’ai sûrement pas mal de chances d’aimer”

    ‘fin voilà
    Mais votre capacité à trier les idées de ce que vous voulez bien entendre (tout ce qui va dans votre sens) des idées “Oulala, Mince, un avis contraire mais argumenté ! Vite fermons les yeux, bouchons-nous les oreilles !… et effaçons ce commentaire disgracieux”.
    cette capacité m’impressionnera toujours autant.

    Mad

  4. Salut Pam !

    Bon, j’avoue que je ne connaissais ni ton nom ni ta musique il y a à peine 35 secondes, mais, outre le plaisir de lire ces quelques lignes, je pense que tu livres une analyse bien pertinente.

    Malheureusement, je ne sais pas si beaucoup d’excités du clavier vont lire ton article. Le plus important pour eux n’étant pas de faire jaillir la connaissance et la vérité ; même placés devant leurs contradictions, ils continueront leur discours absurde de sophistes. Pourquoi ?

    Parce que leur seul but, à ces sadiques anaux, c’est d’exister en chiant des mots sur leur écran.

    Oups, pardon pour cet écart, je voulais dire bien sûr quelque chose de beaucoup plus réfléchi.

    Allez, j’espère que personne ne te forcera à boire la cigüe.
    Eïdan

  5. Mon cher Mad, je suis ravie de te retrouver.
    Je ne vais pas relancer la polémique, je me contente d’exposer mon point de vue sur mon blog.
    Juste une chose, j’ai reçu beaucoup de messages privés d’insultes et d’imbécillités diverses sur mon compte dailymotion, et j’ai donc décidé de griller ce compte. Hélas, l’ensemble des contenus que j’avais posté ont disparu avec cette suppression, évidemment. Notre magnifique échange a donc disparu de la toile. Rien ne t’empêche d’en faire un résumé dans les commentaires de ce post.
    Excellente soirée à toi.

    Mon cher Eïdan, je suis ravie que ce post t’ai plu. Je constate comme toi que l’agressivité est de mise, au sein de ce magnifique medium qu’est internet : une certaine métaphore des relations entre les êtres humains, sans doute.

    Pam.

  6. a l’attention de celles et ceux qui pronent la LIBERTE …

    n’oubliez pas que la liberte des uns s’arrete la ou commence celle des autres.

    La liberte d’etre ou ne pas etre telecharge .

  7. Eidan :
    wow, quelle réflexion, quelle débâcle d’arguments, c’est impressionnant.
    (petit piston : à OK! Magazine, ils recrutent)

    Pamela :
    je déplore les insultes, je ne les cautionne clairement pas, mais je les comprends.
    1) il y a de très fortes chances que cela vienne de jeunes ados qui n’ont pas encore assez d’expérience (pour une bonne partie d’entre eux, pas tous !) pour développer des arguments un peu plus réfléchis.
    2) Cela vient aussi de l’énorme frustration, de se sentir (très) injustement agressé et injurié. Je te l’avais expliqué sur dailymotion en d’autres termes, mais le tout premier échec d’Hadopi est clairement d’avoir opposé public et artistes. Chose qui ne serait pas arrivée si une bonne partie d’entre vous (artistes) aviez réfléchis aux conséquences directes et indirectes de la loi avant de la soutenir coûte que coûte.
    Il y avait tellement d’autres solutions envisageables 🙁

    Pour en revenir rapidement aux insultes… C’est cela aussi, Internet, c’est apprendre l’humilité, apprendre à vivre avec les cons, apprendre à lire un commentaire d’une débilité profonde ou un propos injurieux, le zapper tout en le prenant en compte comme une réaction. C’est apprendre à vivre ensemble, tout simplement.

    Donc, même sans vous insulter, ça ne m’empêche pas de continuer de penser que votre point de vue est réellement exécrable. Vraiment, j’ai beau essayer, je n’arrive même pas à comprendre comment on peut cautionner une telle chose, très sincèrement. C’est juste inimaginable, pour moi.

    Pepito :
    C’est beau ce que tu dis, on dirait du David El Sayegh, mot pour mot.

    Sauf que, malgré quelques fantasmes de certains, les droits d’auteurs restent les droits d’auteurs et ne devraient pas piétiner les Droits de l’Hommes… C’est malheureusement ce que fait COPIEUSEMENT Hadopi.
    Au moins elle n’y va pas de main morte, là dessus, c’est sûr.

    Allez, une petite citation pour finir :

    “Le livre, comme livre, appartient à l’auteur, mais comme pensée, il appartient – le mot nest pas trop vaste – au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si l’un des deux droits, le droit de l’écrivain et le droit de l’esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l’écrivain, car l’intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous.

    Victor Hugo, Discours d’ouverture du Congrès littéraire international, 1878.

    (C’est tout de suite un autre niveau intellectuel que du Sayegh, du Albanel ou du Nègre, n’est-ce pas ?)

  8. Cher Mad,

    Ceux qui se complaisent dans cette opposition artistes – internautes, comme toi, sont ceux qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez. Hadopi a peut-être incarné ce schisme, mais on peut quand même dire que vous êtes bien tombé dans le piège ! Qui vous y a obligé?

    Je suis artiste et internaute, alors zut, comment faire?

    Un artiste travaille sur son oeuvre, et des gens apprécient, sont touchés par son travail, son univers. Ses prises de positions sont totalement indépendantes de son art (je n’ai écrit aucune chanson pro hadopi – haha, j’en ris rien qu’en l’imaginant).
    Les artistes restent cependant les acteurs centraux du métier de la musique, et tout le monde semble l’oublier.
    Sans artiste, pas de major, pas de label, pas de concert, pas de musique en mp3 sur le net, à foison, gratuitement, et pour vos jolies oreilles.

    Puisque tu sembles apprécier la littérature (…), je vais te donner un exemple.
    Jean-Jacques Rousseau, philosophe essentiel du siècle des lumières, a écrit entre autre, un traité sur l’éducation qui s’appelle Emile et qui est une pièce complémentaire au Contrat Social et très importante au sein de son oeuvre philosophique. Pourtant, Jean-Jacques Rousseau, l’homme, était un type assez compliqué, qui a abandonné tous ses enfants, et n’a pas réellement appliqué à la lettre ses principes d’éducation.
    Alors, oui, il est légitime et compréhensible de ne pas aimer l’homme, mais difficile de ne pas reconnaître la portée de son oeuvre, puisqu’elle est essentielle.

    L’oeuvre est à séparer de l’artiste, toujours.
    Alors tous ces artistes qui sont pro-hadopi… tu téléchargeras désormais frénétiquement leur musique pour te venger de leur attitude, parce que tu ne partage pas leur point de vue ! C’est quand même une réaction très étroite d’esprit, voire qui flirte légèrement avec la débilité – non? Car ces artistes, quelque soient leurs prises de positions, travaillent dur pour faire vivre leur musique et ravir tes oreilles. Et cela quelles que soient leurs opinions.

    Si tu n’aimes pas mes propos, ni ma musique, pourquoi perds-tu du temps à écrire ces longues démonstrations qui ne parviennent pas à me convaincre?

    Aussi, se laisser insulter n’est absolument pas une preuve d’humilité ! Je ne comprends vraiment pas le rapport.
    Internet est une métaphore de la vraie vie, ce n’est pas un autre monde. Dans la vraie vie je ne me fais insulter par personne qui cacherait sa figure avec un masque, parce que je suis moi même très aimable, et que je ne provoque pas ce genre de chose.
    Je n’ai insulté personne, je me fais tout simplement insulter parce que les gens déversent lâchement leur frustration et leur jalousie dans cet espace libre et anonyme qu’est le web, et trop souvent sans raison.

    Quant à ta citation de Victor Hugo, elle est certes très jolie, mais il peut être utile de replacer ces propos dans leur contexte d’origine. Victor Hugo a eu un parcours assez particulier, c’était un écrivain super star à son époque. Il pouvait donc se permettre ces belles envolées lyriques et pleines de liberté ! Il n’était absolument pas confronté à une problématique du genre…et ses textes ne se faisaient pas voler par l’ensemble de la population au nom du partage et de la liberté.

    Tout le monde a le droit à la culture, à sa diversité, mais ceux qui font vivre la culture? Pourquoi ne se place-t-on jamais de leur point de vue?

    Je crois mon cher Mad, qu’il est inutile de continuer cette conversation. Nous ne sommes absolument pas d’accord, et nous ne le serons jamais.

    Pam.

  9. Cher Mad, juste pour affiner ton propos, l’echec de la premiere loi HADOPI ne repose pas sur une mise en opposition entre les artistes et le public mais a cause d’une mise en oeuvre non conforme aux libertees .
    Si aujourd’hui cette loi passe et devient active, c’est aussi parce qu’elle est maintenant conforme.

  10. “Ceux qui se complaisent dans cette opposition artistes – internautes, comme toi”
    ==>
    C’est une plaisanterie ?
    Tu crois sincèrement que ça nous fait plaisir ?
    Tu crois franchement que ça me fait plaisir, à moi, de voir un des artistes que j’apprécie le plus et que je soutiens fermement depuis plus de 10 ans, Boogaerts, de votre super beau Label… Tu crois que ça me fait plaisir de l’entendre tenir plus ou moins les mêmes propos que votre boss, Frerebeau, et vous-même ?
    J’hallucine…

    “sont ceux qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez. […] mais on peut quand même dire que vous êtes bien tombé dans le piège ! Qui vous y a obligé ?”
    ==>
    Heuuu, c’est pas un peu beaucoup l’hôpital qui se fout de la charité, là ? Sans déconner.
    J’hallucine, vraiment.
    On dirait un (mauvais) sketch.
    Arriver à soutenir une loi qui bafoue 60 % des Droits de l’Homme et qui condamnera Inévitablement des innocents, juste pour Espérer gagner plus d’argent… C’est du foutage de gueule, non ?

    “Les artistes restent cependant les acteurs centraux du métier de la musique, et tout le monde semble l’oublier.”
    ==>
    Faux et archi faux (que “tout le monde semble l’oublier”). Sauf si par “tout le monde tu entendais, les majors. là ok, on est d’accord.
    Mais pour le public c’est archi faux, et pour les “pirates” encore moins.
    Nous t’avons pourtant fait la démonstration du contraire sur dailymotion.
    Malheureusement ces commentaires argumentés n’étaient pas dans la lignée qu’il faut donner à ces gens là, qui sont forcément les méchants pilleurs… Donc autant effacer ces commentaires disgracieux à vos yeux.

    Je t’avais pourtant dis, par exemple, que l’écrasante majorité de ceux qui ont combattus cette loi (Hadopi) ont très fortement milité pour un réajustement considérable de la part artiste/majors/distributeur…
    Mais tous les amendements allant dans ce sens ont été refusés. Bizarre, non ? Vous pensiez vraiment qu’Hadopi avait été écrite dans votre intérêt ?

    “Alors tous ces artistes qui sont pro-hadopi… tu téléchargeras désormais frénétiquement leur musique pour te venger de leur attitude, parce que tu ne partage pas leur point de vue ! C’est quand même une réaction très étroite d’esprit, voire qui flirte légèrement avec la débilité – non?”
    ==>
    1) Je n’ai vu Personne dire qu’il téléchargera tous les artistes pro-Hadopi, et pour cause, c’est exactement l’inverse qui se produit.
    Ça donne Tout sauf l’envie de vous écouter.
    Car oui, entre Rousseau qui abandonne ses rejetons, et un artiste qui défend une loi Liberticide qui touche (pour l’instant) 20 Millions de Français… Oui, il y a une Sacré différence !
    Tout est une question de mesure, vois-tu.

    2) En quoi ce serait se “venger” ? En quoi ce serait une punition ? Depuis quand ?
    Bien au contraire !
    C’est un honneur, c’est bien que vous n’arrivez pas à comprendre.
    Malgré les dizaines d’études dans le Monde entier qui montrent exactement le contraire, qui prouvent par A+B que ceux qui téléchargent le plus sont ceux qui achètent PLUS que les autres (ceux qui ne téléchargent pas).
    À ce propos, Bienvenue Chez les Chtis était disponible en très bonne qualité sur les réseaux pirates/terroristes/pédophiles dès le tout début de sa sortie Ciné…
    Bizarrement, le film a fait des records au Ciné… ET en DVD. Un bug dans la matrice ? Dans votre raisonnement sacro-saint ?
    Mais vous avez raison, continuez à attaquez vos propres clients…

    Visiblement, ça doit vous déranger car ce point, soit vous l’ignorez, soit vous en effacer les preuves, comme sur les commentaires de dailymotion… Après tout je trouve curieux ces insultes “en privé”… Moi qui pensais que ceux qui faisaient ça aimaient justement le faire en public.

    L’anonymat a l’air de te poser sérieusement problème, je vois pas en quoi cela renderait nos propos sont moins audibles ou moins intelligents mais bon…
    Il est illégitime de s’exprimer anonymement ?
    Par contre je comprends mieux ton soutien à cette loi, oui.

    Enfin,
    “Si tu n’aimes pas mes propos, ni ma musique, pourquoi perds-tu du temps à écrire ces longues démonstrations qui ne parviennent pas à me convaincre?”
    ==>
    Je n’ai pas écouté ta musique donc je vais du mal à ne pas l’aimer.
    Par contre oui, là où j’ai été très con, c’est de croire que j’arriverai à éclairer ne serait-ce qu’un tant soit peu vos esprits.
    Bon pour Mister Synthé Igor / zgogor j’avais très peu d’espoir, vu la faible irrigation du cerveau, la tâche était vraiment trop compliquée, mais en ce qui te concerne je gardais espoir.
    Force est de constater que mon échec est total 🙁

    Mais je ne reprendrai pas une seconde fois les mille et un arguments exposés sur dailymotion.
    D’abord par flemme, puis parce que j’ai clairement perdu espoir, et enfin parce que ça me ferait chier de voir tout disparaître sous prétexte de mystérieuses insultes invisibles “en privé”.

    Mad

  11. Hello tout le monde
    une petite question à Mad

    quel est ton métier ?

  12. ===> très fortement milité pour un réajustement considérable de la part artiste/majors/distributeur

    Mais Mad , de quoi parles tu enfin ?!!
    tous les reajustements, qui ont ete proposes ont ete refuse a chaque fois !
    Taxe HD, les informaticiens montent au crenaux
    Taxe FAI, les internautes montent au crenaux

    Tu es vraiment de mauvaise foi .

    et puis, tu veux reajuster quoi exactement ? le prix des oeuvres ? quelles soient gratuites ?

    Il n’y a rien a reajuster, il n’y a qu’a dire haut et fort que le telechargement n’est pas autorise, c’est interdit, illegale, et c’est ce que devrait faire HADOPI.
    Une fois que chacun aura compris, les choses commenceront a changer.

  13. jean philippe :
    je ne vois bien le rapport mais…
    ayant été pendant de nombreuses années au chômage (ou plutôt en “inactivité” pour être précis, vu que je ne touchais rien de rien) j’aurais envie de te dire que de plus en plus, surtout aujourd’hui, ne pas avoir Internet pour chercher du boulot est devenu un énorme handicap, alors se le faire couper en telle période parce qu’on a pas pu prouver qu’on est pas l’auteur du dit téléchargement… c’est juste une aberration sans nom.
    Concernant ta question, je suppose que c’est pour me dire “T’es épicier ? Tu aimerais qu’on te vole tes boites de conserve ? tu dirais rien dans ce cas?” =)
    Donc choisi le métier qui te plaît pour ton exemple, celui qui te paraît le plus pertinent ;o)

    pepito :
    Détrompe-toi, ce n’est pas parce qu’une loi est votée qu’elle est “conforme”, loin de là. La décision du Conseil Constitutionnel du 10 juin en est d’ailleurs une flagrante preuve mais c’est loin d’être la seule preuve.

    Quant au côté “active” de la loi… Là, elle n’a d’active que le nom =)
    Les décrets ne sont même pas encore déposés. Et, connaissant la loi, moi, je te garantie que ça va être un casse-tête sans nom à formuler un décret en bonne et due forme avec ce texte de loi =)
    Ensuite il y a les négociations entre FAI et l’état. Et enfin la partie purement technique, car les déconnexions ne pourront se faire avant au grand minimum 6-8 mois… Elle est donc loin d’être active ;o)

    Et pour en revenir au réajustement dont je parlais, je pensais avoir été suffisamment claire en disant que :
    “l’écrasante majorité de ceux qui ont combattus cette loi (Hadopi) ont très fortement milité pour un réajustement considérable de la part artiste/majors/distributeur…
    Mais tous les amendements allant dans ce sens ont été refusés. Bizarre, non ? Vous pensiez vraiment qu’Hadopi avait été écrite dans votre intérêt ?”

    Dis, tu n’es pas le 3ème du groupe au moins j’espère ? =) Sinon cela va commencer à faire un sacré handicap là ^^

    Par “réajustement considérable de la part artiste/majors/distributeur” j’entends évidemment la répartition du prix d’une oeuvre. Et donc, tous militons pour que l’artiste / auteur touche beaucoup plus sur une oeuvre.
    Je ne connais effectivement pas beaucoup de produits où l’état touche plus que celui qui a créé le produit, à part l’alcool =)

    Et moi je parle d’amendements, pas de “on dit”… tous les amendements qui s’approchaient de près ou de loin à cette optique ont été rejetés.
    Y compris celui d’une taxe sur les FAI, hé oui. Et ce n’est pas les internautes qui l’ont rejeté comme tu aimerais bien le faire croire, c’est juste le groupe UMP qui ont rejetés tous ces amendements en question.

    Tu vois, la mauvaise foi, moi je la vois Surtout SURTOUT de votre côté…

  14. Hello Mad

    tu te défiles et tu interprètes mes questions en y apportant les réponses qui te conviennent !!

    je voulais simplement te parler de mon cas
    j étais ingénieur du son en studio (musique) et du fait de l écroulement du marché du disque j ai du m adapter et modifier mon activité.

    tu vois il n y a pas que les artistes qui pâtissent du comportement irresponsable d’une frange de la population.

    tu parles de liberté tu cite Victor Hugo mais pourtant tu ne respectes pas les êtres humains en les envoyant au chômage
    tu devrais connaître la cruauté de ce non statut.

    Je suis attristé par ton attitude .

    Tu participes activement au génocide culturel de cette pauvre planète.

    Il a fallut en effet de longues années de solitude et d’égarement pour arriver à tenir un discours comme le tien.

    puisque tu considères que piller les artistes est une bonne chose il doit te rester pas mal d argent que tu pourrais investir
    judicieusement dans une analyse que te sortirait de ton marasme névrotique dans lequel tu te complais .

    En parlant de liberté au fait il n’ est de vraie liberté d opinion que celle que l’on assume vraiment !
    parle en ton nom propre et non sous la couverture au combien lâche d’ un pseudo qui en dit long sur ton etat actuel ….

  15. jean philippe :

    dans ta réponse, tu as la partie intelligente :
    “j’étais ingénieur du son en studio (musique) et du fait de l’écroulement du marché du disque j ai du m adapter et modifier mon activité.”
    ==> Intelligente car tu parles “du fait de l’écroulement du marché”, ensuite tu utilises le mot “adapter”, ÇA c’est la partie intelligente.
    Car c’est ce qu’il faut faire. C’est ce que n’a pas su faire l’industrie du disque depuis au moins 10-20 ans.
    Pire, elle n’a pas VOULU le faire, malgré les demandes répétées de très nombreux clients, demandes encore d’actualité malheureusement. Malgré les CONSEILS appuyés de ces derniers.
    Le monde à l’envers, les clients qui doivent dire à leur vendeur comment s’adapter s’ils ne veulent pas couler… Et malgré cela, ils ne veulent pas écouter et viennent s’étonner du résultat (et dans 3 ans ils s’étonneront encore…)

    Je suis désolé de le dire, mais tout le reste de ta réponse fait preuve de beaucoup moins d’intelligence 🙁 Pour ne pas dire que c’est réellement insultant.

    “tu vois il n y a pas que les artistes qui pâtissent…”
    ==>
    Ai-je dis ne serait-ce qu’une seule fois qu’il n’y avait que les artistes qui souffrent de cela ? Non, Nulle part. Donc s’il te plaît, évite de me faire dire ce que je n’ai pas dis.

    Quant au “… du comportement irresponsable d’une frange de la population.”
    ==>
    Si tu parles de l’industrie du disque, je suis entièrement d’accord avec toi. Mot pour mot.
    Mais je suppose que tu parles des citoyens, et dans ce cas là,
    c’est exactement la mauvaise foi dont je parlais… Ce n’est plus des œillères, c’est carrément un paravent, là.

    Encore une fois, d’où sors-tu cette affirmation ? C’est une question sérieuse, hein. Je ne serais pas contre une réponse argumentée à ce sujet, ça changerait.
    Un semblant de réponse beaucoup plus réaliste, en plus de ce que je disais déjà au dessus (les nombreuses études prouvant le contraire, l’exemple des Chtis, etc etc) :
    Le CD est un support mort depuis longtemps, il va lêtre de plus en plus, et de plus rapidement.
    Autre chose, les Etats Unis qui ont été également très répressif sur le téléchargement (Par exemple : amende de 2 Millions de dollars pour 24 chansons téléchargés… fais le compte par titre)… ça n’a RIEN changé au marché de l’offre légale en ligne, pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que….. ils se décident Enfin à s’adapter et à faire une offre qui convient mieux aux utilisateurs. Là, on est au début, mais les effets se font déjà voir. Aux Etats Unis ! Pas en Europe ou l’offre est inexistante.
    Etonnant, non ?

    Toute autre entreprise ou même industrie qui ne serait pas adaptée comme l’ont fait les Majors (et comment elles le font toujours) serait déjà morte depuis longtemps.
    Est-ce que les fabricants de vélos sont venus pleurnicher et crier au scandale quand les premières voitures sont apparues ? Non.

    Quant à ton souhait de me voir au chômage pour “connaître la cruauté de ce statut”…
    Je te remercie, mais comme je l’expliquais, jeune diplômé, je suis resté de nombreuses années sans emploi (et sans aucune ressource / allocation d’aucune sorte).
    Seulement moi, je n’ai pas activement soutenu une loi Liberticide qui touche des millions d’innocents pour ESPÉRER, sans aucune certitude, voir les choses s’améliorer… Je me suis A-dap-té (à contre-cœur, mais j’ai bien été obligé).

    Dernière chose, car j’ai déjà répondu sur l’anonymat (merci de lire…),

    “Tu participes activement au génocide culturel de cette pauvre planète”
    Tu seras gentil, tu m’as déjà suffisamment insulté, je trouve,
    Donc évite de me traiter d’Amin Dada.
    D’autant que vous nommés déjà des millions de citoyens de “Pirates / Terroristes / Pédophiles”, Tout ça combiné à un dictateur ça va commencer à faire une espèce vraiment rare…

    Ou alors, dans ce cas, laisse-moi te dire que “tu participes au Génocide démocratique de cette France, et de ce Monde”

    Mad

  16. Mad,
    l’alcool , ok mais tu connais l’essence, les cigarettes… ?

    bref …

    une fois de plus tu te trompes, les FAI n’ont pas refusé, elles ont demandees une “legitimité” sur le droit d’auteur si elles doivent payer ( ou reverser une partie des abonnements), ce qui est différent, en effet, a partir du moment ou tu distribues, tu pourrais rentrer dans la categorie des distributeurs, comme un distributeur de films ou de musiques comme la fnac qui touche des droits sur les ventes …Les FAI sont ok avec ca, la VOD de FreeBox connait de bons débuts, mais pas pour la musique car l’offre légale est faible.
    Les gens qui ont une connexion peuvent acheter des films au lieu de les télécharger mais tu en conviendra, télécharger semble etre plus économique, seulement, c’est en train de tuer l’industrie de la musique.

    Je crois apres avoir lu tes posts que tu es vraiment a coté en matiere de connaissance sur le droit d’auteur et la maniere dont fonctionne le metier de la musique, cela ne me pose pas de probleme mais argumente, ce que tu ne fais pas pour le moment …

    en ce qui concerne le réajustement, je crois aussi avoir été clair et tu me reprends d’ailleurs, aucun accord n’a été trouvé, c’est evident, les gens qui téléchargent n’ont vraiment aucun interet a en trouver un, cela me parait une evidence.

    le constat ici est beaucoup plus simple : la musique se télécharge gratuitement alors personne ne paye, c’est simple.
    L’état décide de rendre le téléchargement illégale, c’est simple aussi.

    Quand a HADOPI, le premiere proposition a été refusé, OUI, comme 75% des lois, elles ont souvent besoins d’etre affinées avant d’etre adopté par le conseil constitutionnel, rien d’anormal ici .

    HADOPI se met en place, doucement, techniquement et technologiquement . ensuite, le streaming sera sans aucun doute dans le collimateur d’HADOPI mais pour le moment il faut eduquer et affirmer fortement une position, c’est ce que fait la France.
    OUI Mad, il faut prendre des décisions , graves, importantes et qui parfois font mal, il n’y a pas d’anarchie en France.

  17. Huumm… intéressant tout ça…

    J’ai tout lu et finalement je me suis retrouvée comme une spectatrice devant un match de tennis…

    Sauf que ce n’est pas un match de tennis ici…

    J’ose ajouter mon grain de sel dans cette tempête d’opinions en tout genre : Pourquoi (mais vraiment “Pourquoi ?!?”) vouloir créer un monde divisé en deux avec d’un côté “les méchants” internautes pas beau du tout qui veulent tuer les “gentils” artistes qui triment (tiens ? je croyais qu’ils claquaient des doigts et que la musique elle venait toute seule…) pour pouvoir assurer la continuité de leur projet, tout autant que leur propre continuité ???????????

    Il faut arrêter cette dualité quelque peu primaire… Il faut de tout pour faire un monde : des méchants internautes qui se foutent royalement des artistes qu’ils aiment tant qu’ils continuent à jouer de la musique, des gentils internautes qui téléchargent légalement leurs musiques préférées, des artistes malins qui ont su utiliser la curiosité des internautes pour “booster” les ventes de leurs albums, des artistes qui refusent catégoriquement qu’on leur prenne leur musique sans autorisation, etc.

    Bref, ce débat ne mène à rien, juste à dire qu’on a raison et que les autres ont tort.

    Il n’existe pas UNE solution merveilleuse pour tout le monde, mais il y a aura forcément des compromis à faire de chaque côté.

    Sur ce…

  18. Hello again young mad

    L anonymat …. qu’ est ce qui me prouve donc que tu es bien un être humain ?

    pourquoi rejeter ce corps physique ?

    tu sais cette chose adipeuse et molle et mal odorante qui relie tes petits doigts au tronc cérébral quelques décimètres plus haut ?

    ou alors sommes nous face à une schizophrénie avérée …

    ou encore le fait que niant le droit à la vie aux artistes en les dépossédant de leur moyens de subsistance tu n assumes pas
    et te réfugies dans l’ombre pour crier avec les loups ….

    au fait pour le chômage, prend le temps de lire ce qui est écrit au lieu de te vautrer dans cette logorrhée , par essence
    incompréhensible qui caractérise tes interventions qui s apparente plus à du harcèlement qu’ a un débat intelligible !!

    daily motion puis ce blog … peut être aurons nous un jour le plaisir de se rencontrer … qui sait, si tu es réellement un être de chai et d os…

    … mais tu n es peut être qu’ un bruit de fond thermique de cette vaste étendue de câble qu est internet….

    comment savoir …

    toi qui n’ es donc qu’ un signal aléatoire issue de quelques rj45 mal connectés tu devrait savoir qu’après avoir goûté a la chaire humaine du contenu culturel “gratuit” nul ne reviendra en arrière sauf par la crainte et la contrainte…

    quel beau spectacle que ces loups arrachant des lambeaux de chair sanguinolents à des artistes encore vivants ,
    avançant debout, qui claudiquant sur quelques moignons improbables vers un avenir obscur et nauséeux, ces loups
    exhalant la putréfaction de leurs cerveaux carnassiers vides et avides qui dévident la haine de l art et de la création en la vomissant a peine digérée….

    “background noise” tu es l’ archange psychopathe liberticide de la mort … de la création…
    et ne cherche pas de bouc émissaire . continue de piller violer dévorer … repais toi à t en faire éclater les oreilles ,les yeux,le cerveaux
    télécharge à tour de bras, enivre toi mais ne regarde pas derrière toi
    tu ne le supporterais pas

    amicalement
    jean-philippe

  19. J’adore Pamela Hute et la télécharger illégalement serait une honte pour moi… KJe viens d’ailleurs de recevoir son album et rien de tel que le support physique pour apprécier un album… Le mp3 c bien en balade mais on a rien entre les mains… par contre dans son divan devant sa chaîne hi-fi avec le vrai livret, c mieux…
    Et puis si on veut que Pam et les autres artistes indies continuent de nous faire rêver, vaut mieux jouer franc-jeu avec eux et leur permettre d’être rémunérer, non ?

    A ce propos, Pam, quand venez-vous sur scène à Bxl car je suis impatient…

  20. Pepito :
    Passons sur la première partie, soit je m’exprime très mal, soit tu comprends vraiment rien. Quoiqu’il en soit, s’il te plaît arrête de m’attribuer des propos que je n’ai pas écris.

    “Je crois apres avoir lu tes posts que tu es vraiment a coté en matiere de connaissance sur le droit d’auteur et la maniere dont fonctionne le metier de la musique”
    ==>
    D’accord…
    Supposons que tu aies raison, hum…
    Pourrais-tu citer précisément une ou plusieurs parties de mes propos qui te laissent penser ça un seul instant ?
    Merci d’être précis, sans quoi j’estimerais que c’est une n-ième parole en l’air.

    “télécharger semble etre plus économique, seulement, c’est en train de tuer l’industrie de la musique.”
    ==>
    Tu / Vous avez beau le répéter 10 fois, 30 fois, 50 fois, ça n’en fera pas une vérité, hein.
    Les gens ne sont pas dupes.
    Pour quelqu’un qui me demande d’argumenter et qui ne le fait jamais, je trouve ça plutôt ironique…

    “en ce qui concerne le réajustement, […] c’est evident, les gens qui téléchargent n’ont vraiment aucun interet a en trouver un, cela me parait une evidence.”
    ==>
    Je ne voudrais pas remettre en doute ta conception de l’évidence mais… si y a un intérêt direct.
    Le consommateur ne veut pas que son argent parte n’importe où. Aujourd’hui, plus qu’avant, plus que jamais, 15-20 € c’est Excessivement cher !! Donc s’il veut acheter l’album de Trucmuche, il ne veut pas que Trucmuche touche peanuts sur ses 20 € et que le reste aillent directement dans les poches d’une mafia.
    (Et ne va pas me dire qu’un album n’est pas à ce prix…
    Mathieu Boogaerts – qui n’est pas l’artiste le plus populaire et qui est du même Label que Pamela – dernier Album sorti il y a plus d’un an ! : 20 € !!)

    Quand bien même ils n’auraient pas d’intérêt direct à juger de ce réajustement des parts, ils n’ont pas le droit de s’exprimer là-dessus ? Ils trouvent cela injuste et n’auraient pas le droit de donner leur avis ?

    Tu ne t’es jamais exprimé sur un truc dont tu n’as strictement aucun intérêt direct ? (Par exemple sur une réglementation des quotas de pêche, même si tu ne mange jamais de poisson)

    J’espère que si… Sinon, ça serait bien triste pour l’humanité de s’exprimer uniquement quand on a un intérêt financier à une question en particulier.

    “le constat ici est beaucoup plus simple : la musique se télécharge gratuitement alors personne ne paye, c’est simple.”
    ==>
    “Personne ne paye”, mais les sommes collectées par la SACEM n’ont fait qu’augmenter depuis de nombreuses années, l’année dernière encore.
    Continue de nous prendre pour des cons…

    “Quand a HADOPI, le premiere proposition a été refusé, OUI, comme 75% des lois, elles ont souvent besoins d’etre affinées avant d’etre adopté par le conseil constitutionnel, rien d’anormal ici .”
    ==>
    C’est faux. Ton commentaire laisse à croire (intentionnellement ou non…) que c’est habituel, sauf que c’est tout sauf habituel.
    Une loi ne passe Uniquement par le Conseil Constitutionnel que lorsqu’il y a une demande expresse de 60 députés qui la jugent inconstitutionnelle, chose qui est très très loin d’être courant sur toutes les lois votées. Chose qui est Rarissime sur une loi votée à deux reprises.
    Pour finir, une décision du Conseil Constitutionnel aussi tranchante et Très critique est d’autant plus rare.

    “OUI Mad, il faut prendre des décisions graves, importantes et qui parfois font mal, il n’y a pas d’anarchie en France.”
    ==>
    Des décisions très graves dans une démocratie, on est bien d’accord. Hadopi est gravissime d’un point de vue démocratique (pour ne parler que de ça…)

    Des décisions “importantes”… dans la démesure, on est encore plus d’accord.
    une quintuple peine pour un simple acte de téléchargement, c’est effectivement du jamais vu.

    Pour finir, personne n’a parlé d’anarchie ici, en tout cas pas moi.

    L’utilité même de la loi est déjà très discutable,
    son efficacité dans ce qu’elle veut accomplir est d’autant plus douteux et critiquable.

    Mais pourquoi pas, ce qui choque ce n’est pas tant que ça le principe de faire une telle loi…

    Par contre, attaquer ses propres clients n’est déjà pas très glorieux…
    mais le fait de cette manière est complètement Scandaleux !
    Ça, c’est profondément choquant.

    Mad

  21. “Le consommateur ne veut pas que son argent parte n’importe où. Aujourd’hui, plus qu’avant, plus que jamais, 15-20 € c’est Excessivement cher !! Donc s’il veut acheter l’album de Trucmuche, il ne veut pas que Trucmuche touche peanuts sur ses 20 € et que le reste aillent directement dans les poches d’une mafia.”

    J’ai un pb avec cette remarque. Sais-tu comment se décompose le prix d’un cd? sais-tu seulement qui est dans la chaîne? As-tu déjà produit, fait presser, et distribué ton disque ?
    C’est peut-être trop cher pour le consommateur, mais c’est hélas difficile de mettre un cd à un prix moins cher pour si ce n’est que rentrer vaguement dans ses frais.

    Je suis d’accord cependant avec le fait qu’un album en mp3 à 9.99 € est trop cher, mais plus ça va plus on trouve des albums à 7.99 et je suis certaine que les prix de l’offre légale vont s’affiner et se stabiliser pour devenir cohérents.

    Excellente soirée Mad.

    Pam.

  22. Pamela: pour compléter ta réflexion je te conseille activement cette analyse prospective très pertinente :

    http://www.dailymotion.com/video/x9bsi9_les-contenus-a-lheure-de-labondance_lifestyle

    Les contenus à l’heure de l’abondance numérique.

    et si toi ou ton producteur tenez à un modèle ancien qui a fait ses preuves, c’est évidemment la scène et les concerts, car ce n’est pas demain la veille qu’on puisse restituer numériquement cette expérience sonore et sociale… les bootlegs c’est bien mais ce ne sont qu’une infime partie de l’expérience.

    quant à mon disque dur de mp3 (savamment sauvegardé régulièrement sur un autre ne t’inquiète pas 😉 il va très bien, merci de te faire du souci pour lui, il fait de belles soirées par l’intermédiaire d’une bonne sono quand les occasions se présentent, et deezer vient lui donner un coup de main quand il fait défaut :d

  23. Enfin…

    Pour ou contre Hadopi ?

    En l’état ? Contre et archi-contre.
    On a rarement vu de loi aussi… bancale, non adaptée et dangereuse.

    Bien sur qu’il faudrait réglementer tout ça. Mais pas comme ça !
    Mais surtout, il faudrait arrêter des considérer les gens avant tout comme des consommateurs. Pour moi, l’industrie musicale creuse sa tombe depuis longtemps. Depuis le jour ou la notion d’ “artiste” a finalement été remise en cause.

    Mais surtout, qui sera puni (si punitions arrivent un jour) par cette loi ?
    Comme toujours, les pauvres petits téléchargeurs du dimanche. Pour les autres, ça fait belle lurette qu’ils se sont organisé et qu’ils se poilent devant leurs écrans. VPN, Proxy, etc…

  24. On pourra dire que j’ai bien ri. Désolé, mais oui, j’ai ri en lisant ce billet.

    Tant qu’a faire de ne pas maîtriser son sujet, ne voulez-vous pas en faire un sur la physique relativiste ? L’apprentissage du thaïlandais ? La modulation par étalement de spectre ?

    J’aimerais simplement remettre en place quelques éléments factuels. Pour le reste, je ne souhaite même pas discuter de la position défendue. Tout simplement car cette position ressemble bien à « je ne sais rien, mais je dirais tout ! ». Position dont on peut rigoler, déplorer, mais en aucun prendre au sérieux.

    Alors allons-y :
    « Internet est un medium ».

    C’est l’une des plus belles. Internet n’est pas un medium. Il n’a aucun capacité à lire l’avenir. Mais sans doutes vouliez vous parler de media ? Pas chance, internet n’est pas un media non plus.

    Voyez vous, la presse est un media. le papier n’en est pas un. La TV et la radio sont des media, les ondes électromagnétique non.

    Le plus rigolo, c’est le fait que vous disiez ensuite ne pas comprendre ce statu 😀 Un peu comme si je disait que vous étiez économiste, mais n’arrivais pas à comprendre pourquoi.

    Dans le même paragraphe, vous parlez de ces « oulimiques et écœurés de leurs 8 disques durs remplis de mp3 ». Il est amusant de retrouver par la suite cette idée de piratage qui équivaut à une perte alors que vous êtes consciente de ce fait : les gens, maintenant, ont bien des disques durs gavés de mp3 (et c’est vrai que c’est bien triste, des formats comme le MPC ou OGG Vorbis ayant des qualité acoustiques bien supérieures). Il est amusant qu’une telle contradiction, entre l’idée que le piratage est de la vente perdue, mais que pour acheter tout ce qu’ils ont piratés, les gens auraient besoin de 15 ans de salaire, ne vous arêtes même pas une seconde dans votre billet. Or les question intéressantes sont la. Qu’est ce qui est vraiment perdu lors d’un piratage (d’un point de vu économique, rien, c’est au mieux un manque à gagner) ? Dans quelle mesure la promotion faite à l’œuvre par ce piratage contrebalance ou non ce manque à gagner ?

    Voila des question bien plus intéressantes que la soupe de lieux communs, agrémentés d’un vocabulaire grandiloquent pour se donner un air sérieux. mais le fait est que, pire que de ne pas répondre à ces questions, vous ne les posez même pas dans votre billet. Vous ratez complètement un nœud important du problème. mais comme on l’a vu, vous partiez sur de mauvaises bases, et comme beaucoup d’entres nous le savent « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ».

    Mais ne soyons pas complètement négatifs. Vous posez en effet certaines bonnes questions sur les sujets que vous connaissez. C’est à dire pas sur internet. Par exemple, quand vous racontez ce qui suis :
    « Beaucoup consomment de la musique et prétendent avoir fait des découvertes grâce au téléchargement. Cela continue de m’étonner, car une découverte implique que l’on est plus ou moins passif, comme lorsqu’on écoute la radio, alors que lorsque l’on télécharge on est évidemment actif, puisque l’on fait cette démarche de télécharger un contenu qui nous intéresse. Difficile pour moi d’imaginer la découverte et la part de hasard là-dedans, mais sans doute me trompé-je. »

    NON ! Vous ne vous trompez pas. Et c’est d’ailleurs bien pourquoi les gens se retrouvent avec 8 disques dur remplis de MP3 : il est à peu près impossible de trouver ce que l’on aime du premier coup.

    Dans ce que vous dites, se cache quelque chose dont vous connaissez bien la valeur : le recommandation. Ce domaine à de la valeur. Vous le constatez, mais je surpris que vous ne soyez pas révoltée par le fait que les gens produisant « l’offre légale » n’en font rien. Après tout, c’est vous qu’ils sont en train de couler en n’exploitant pas ce qui a de la valeur. Je vais de plus vous dire quelque chose qui n’est pas un secret : si l’offre légale ne produit rien rapidement sur le sujet, les pirates le feront. il existe déjà quelques outils très intéressants dans le domaine comme : http://www.tunevision.com/ . J’annonçais il y a peu ma découverte de ce site par « l’outils que je cherchais depuis des années ». Si cet outils n’est pas produit par l’offre légale, c’est qu’elle est déconnectée des besoin de ses utilisateurs. Et si elle est déconnecté des besoins des utilisateurs, elle se plante. ce sont des règles tout ce qu’il y a de plus basiques en économie de marché.

    « Il est possible qu’il n’ai pas vraiment le choix, sauf si il prend un job à côté, ce qui est une bonne solution et certainement ce que feront tous les artistes dans un futur proche. »

    Ça aussi c’est très intéressant. Justement car c’est ma position. Je joue de la musique, j’ai un travail à coté, et je vais bien – sisi, je vous jure ! Faire de la musique est un plaisir pour moi, et il n’est pas question que j’arête simplement car ce n’est pas assez rémunérateur pour moi. Tout comme je ne m’attend pas à être payé pour aller au ciné, dans un bon resto, ou faire l’amour. Ces choses me plaisent, et c’est pour cela que je les fais. Alors, bien sur, s’il est possible de gagner de l’argent avec, c’est encore mieux ! Mais il est extrêmement déplacé de considérer cela comme un droit. C’est juste indécent.

    Bref, quand vous parlez des artistes, vous connaissez votre sujet, mais lorsque vous parlez d’internet, visiblement vous n’y êtes plus du tout. Alors, s’il vous plait, continuez à écrire sur les sujet sur lesquels vous avez quelque chose à apporter. Mais par pitié, et ce afin de ne pas faire partit de cet internet du pire dont vous parlez, renseignez vous sur ce qu’est vraiment internet, ou abstenez vous d’en parler. Car ici c’est drôle tant ce que vous dites par la suite fait sens sur les autres sujets, tant ça deviendrait irritant si vous vous entêtiez.

Webmentions

  • uberVU - social comments October 2, 2010

    Social comments and analytics for this post…

    This post was mentioned on Twitter by pamelahute: Le futur de l’artiste ? http://pamelahute.com/blog/?p=91